Union Sportive Nantiat : site officiel du club de foot de Nantiat - footeo

NANTIAT 2 - ST PRIEST TAURION 2 : 3 - 1 De drôles de zozios

22 octobre 2015 - 06:59

Dans le vestiaire, pour ceux et surtout celles qui n’y ont pas accès, il faut savoir qu’il y a des mots qui se baladent à pas mettre dans toutes les oreilles. Les propos sont parfois scabreux, et la causerie d’avant-match souvent guerrière…. Et oui, le sport est souvent ce qui nous reste de moyen-ageux, de nos instincts primaires et nous évite d’aller découper nos ennemis lors de joutes chevaleresques ou de combats sanglants. Je ne trahirais pas alors ce qui se crie, surtout qu’il suffit souvent de juste fumer une clope à coté de la porte pour le savoir mais nous avions avec Roger et Fabien partagé les tâches…Roger lançait le discours de façon ferme et paternaliste, Fabien l’adoucissait par un verbe fleurit et serein et je concluais par des métaphores brinquebalantes et un plan de jeu avec des flèches et traits qui demandent déjà d’être initiés pour en comprendre la stratégie emberlificotée. Bref, avec les absences de Pierre, Aurélien et Alain, Ricou remplaçant, nous tenions un discours d’un air grave à nos deux jeunes et talentueux passereaux Nico et Ugo « les gars, avec vous pas de papa aujourd’hui. Jp et Christophe sont de garde en charnière, les autres patriarches à l’infirmerie, voilà, les clefs du camion : c’est vous qui conduisez, qu’on ne nous prenne pas pour des Pinks Floyd… ». L’émissaire adverse, l’oreille scotchée à notre porte en avait pour son argent, et devait retranscrire des consignes compliquées, lui qui ne connaissait que Jean-Pierre …François. Planté au milieu du terrain à l’engagement, l’œil noir des grands soirs, notre capitaine du jour, JUJU, notre albatros au bec aiguisé comme une serpe agitait ses ailes dans tous les sens, preuve d’une très grande motivation. Flo, puissant comme le Buzard St Martin, dès la 2ème minute, frappait à quelques centimètres de la cage (aux oiseaux). Mais, frissons qui parcourent tout le nerf sciatique de notre basque frénétique : nos jeunes adversaires par une frappe du 7, touchent la transversale et nous sauvons ce ballon très chaud, sur la ligne. Autant le dire tout de suite, c’est 25 premières minutes sont laborieuses, nos deux jeunes éperviers qui devaient conduire le camion se comportent en pioupious juvéniles et nos côtés pas assez agressifs, se font lustrer le plumage par les déferlantes adverses. Avec Fabien, nous craignons le pire et Roger, nous le sentons, ne fait que monter en pression. Mais, l’Albatros est grand, exemplaire, il couvre toute son aire par une présence, débordante, prend ballons après ballons, sur sa poitrine, sur sa tête, son corps s’assouplit, il le bouge avec grâce…Oui, ca y est Juju a décollé et va nous offrir pendant tout le match un show aérien, que dis-je, une parade digne des plus grands rapaces. Et même si de temps en temps, il ne peut échapper un cri Enormmmme envers l’arbitre qui, surprit, sent le vent et l’haleine des grands espaces, tout de suite rappelé par la bague verte autour de son biceps, l’albatros revient à lui et reprend ses prérogatives de capitaine. Oui, nous aurons assisté au moins une fois à ce spectacle. Amené par cette immense zozio, Flo offre une passe décisive à Gaêtan notre faucon pèlerin. Il faut le dire contre le cours du jeu. Pendant ce temps-là, sous les conseils avisés de JP le Geai sentinelle de la forêt, nos deux pioux-pioux commencent à prendre de l’assurance, leurs vols devient plus sûrs, leurs coups de becs plus durs. 44ème, nous reprenons le sens de notre migration vers la victoire, après un gros travail de juju et une passe de Gaetan, Marco ponctuait notre retour par un très beau but de l’intérieur du pied. Marco un martinet d’Afrique au plumage noir comme l’ébène et au style chaloupé comme dans un collé-décollé. Sur la touche, Boune le rouge-gorge en rougissait. 2-0 à la mi-temps. Nous reprenons clairement sous de nouveaux hospices. Nicolas, de plus en plus à l’aise frappe dans le cadre suivit quelques minutes plus tard par Juju. Puis sur une passe intelligente de Gaëtan qui pique sur l’attaque, Marco ajuste le gardien et marque son doublé par une finition royale (62ème). Christophe, grand duc expérimenté, fatigué par la lumière du jour et par les coups bas des adversaires, fais tâter de ses cerfs un juvénile du Taurion, (carton jaunequi aurait pu mériter un rouge). Le match se termine par notre domination sereine et confortable, nos pioupious se sont transformés en aigles et ont pris dans leurs filets le milieu de terrain adverse, notre pouillot véloce (Ricou) a repris le brassard et son couloir, Francky le grand héron huppé a comme d’habitude fait le taf avec sérieux, Kevin le gros-bec aux gros pecs a montré toute sa puissance, et le Marcos en barge à queue noire (mais je ne veux rien dévoiler du vestiaire) a piqué un nombre impressionnant de ballon. Quand à Toinou nous l’avons beaucoup entendu piailler de douleur face aux coups répétés des bleus, notre élégant avocette a fait bouger la moustache de Roger « (muscle ton vol, Toinou, sinon tu va avoir de sérieux problèmes… ». Et puis, nous avons notre oiseau des îles, celui qui protège la cage, Willy aux multiples parades, Willy le colibri, Willy l’atypique…qui a fait une magnifique performance jusqu’au moment où comme la semaine dernière il piaille à JP sur un ballon anodin « j’ai », Jp a cru qu’on l’appelait par son nom d’oiseau, et on a prit un but…Merci Willy, c’est ça savoir recevoir. Victoire 3-1. Ugo en rentrant dans le vestiaire dit à Nico « alors, Nico on l’a bien conduit le camion, on a même fait un créneau ». Il faudra bien retenir la leçon, pas faire notre tête de linotte, car dimanche nos deux équipes vont chez les mineurs et ça risque d’être une autre paire de manch(ot). Continuer avec humilité pour ne pas voir l’ombre du grand vautour . Merci à tous les supporters, à ceux de la une venue nous encourager, Merci à Guillaume pour la touche, à l’arbitre qui a été bon. Merci à Jean-Claude, Sandrine, Charly et à Hervé pour la prise de note. Hervé et Véro, un sourire, un clin d’œil, une main sur le cœur et nos deux inséparables regagnent le nord…..


Commentaires

oct.
20:00
Salles de fêtes de Nantiat

Aucun sondage

+