Union Sportive Nantiat : site officiel du club de foot de Nantiat - footeo

CIEUX – NANTIAT 2 : 3-3 (Un sentiment mi-tigé).

6 octobre 2015 - 22:49

CIEUX – NANTIAT  2 : 3-3

(Un sentiment mi-tigé).

C’est un dimanche, où dès le départ rien n’est franc : un soleil pâle se laisse envahir par des nuages dont on sent qu’ils vont rependre leurs averses tièdes,  annonciatrices de la fin des beaux jours d’été. Sur le pré-cieux stade,  la pelouse verdoyante  appelle les crampons que l’on choisit mi-longs ,mi-courts. Pourtant, dans le vestiaire, nous sommes tous déterminés : les consignes semblent claires et comprises, notre staff renforcé de Fabien et  Guillaume  est dans les startings-blocs. Nous rentrons sur le terrain certains de pouvoir faire quelques choses chez le premier.

 Douche écossaise : à la 2ème minute, le 10 de Cieux déborde et le 11 marque de la tête. Nous sommes tout mi-séreux, groggys  par notre absence de marquage et d’attention.  9ème minute, une relance mi-courte, mi-longue, un dégagement de la tête de Yo dans l’axe et une frappe de l’adversaire 2-0. Mi-graine, Mi-ldiou, sur le banc, nous nous regardons minés par le mi-modrame.   Puis une éclaircie, Juju pousse les nuages d’une frappe en deux temps sur un coup franc détourné par le gardien (17ème).  Mathis, 2 minutes plus tard, rentre en raid mi-litaire dans la surface, centre fort et oblige le défenseur a dégagé dans son camp (2-1). Notre équipe de majorettes mi-jaurées semblent reprendre du poil de mi-nou (JP frappe juste au-dessus de la barre). Mais, à la 30ème, sur un ballon au-dessus de notre défense, le 9 très rapide nous prend de vitesse et ajuste YO :  3-1. Scénario catastrophe, Fabien scrute l’horizon d’un regard vide, je regarde mes pompes me demandant pourquoi le non-respect des consignes, Roger fronce ses sourcils, essaye de bouger la moustache mais ça lui lance jusqu’au sciatique.   Pour mettre fin aux mi-niardises, à notre jeu de mi-dinettes mi-mosées,  Ricou en vieux mi-stigri  se mi-ssionne lui-même et mi-traille d’un mis-sille le gardien sur un coup franc  de 25 mètres: en pleine lucarne (ça lui arrachera même une partie du quadriceps) : 2-3. Après un tir adverse sur le poteau lors d’un cafouillage, suite à une grosse pression de nos attaquants, Mathis centre du droit sur un superbe appel de Gaëtan au 1er poteau qui marque.  Mi-temps, ouf, nous revenons d’une sacrée mi- gration mi-graineuse : Re-mise en place, motivation mi-litante mi-haletante, nous reprenons le match à mille-volt. Dès la 46ème, Nico rate son duel face au gardien qui fait un arrêt réflexe, puis JP envoie un mi-stral juste au-dessus de la cage , Toinou frappe à quelques mi-llimètres du poteau mais à la 50ème   , c’est Yo qui avorte une belle action du 9 . Notre équipe mixe du beau football pendant plus de 20 minutes, nous retrouvons allants en milieu, solidité mi-nutieuse  mais c’est devant que nous ne trouvons pas le mille de la mire, pas aidé par l’arbitre qui les mi-rettes mi-nées et mi-crosées ne voient pas un arrêt du gardien de Cieux derrière sa ligne pourtant sur une frappe mi- molle, mi-dure,  et ne siffle pas un pénalty évident sur un crochet mi-llimétré de Nico.  Après ce temps forts, nous remettrons nos mini-jupes prêt à monter dans notre mini, et par une déconcentration déconcertantes en fin de match, nous permettrons à Cieux des occasions qui mi-raculeusement passeront à quelques mi-crons des buts voir frapperont le poteau.

En conclusion, un match nul où les occasions se sont succédés de part et d’autres,  une attitude défensive en première mi-temps proche de la mi-molette et des difficultés à my-stifier le gardien en 2ème mi-temps. Par contre, une capacité encourageante à revenir au score, à se dépasser, à  pas vouloir perdre. Bref, nous prenons  2 points à l’extérieur, nous en perdons aussi 2 sur nos adversaires,  c’est mi-figue, mi-raisin le verre à moitié plein  faut mi-roiter,. Nous devons rester solidaires et continuer à travailler avec un bon esprit, pour éviter le mi-mi  qui nous laissera en milieu de tableau et garder la mimique en banane !

Merci à Pascal pour les notes et l’analyse, aux supporters venus nombreux, à Cieux pour l’accueil, à François pour la touche. Grosse pensées à Ricou et Bienvenue à Maëlyne (bébé tout nouveau de Nono et de sa compagne). C’est ça le plus important du weekend !

Commentaires

Staff
thierry KEBAILI
thierry KEBAILI 7 octobre 2015 12:38

BRAVO POF

oct.
20:00
Salles de fêtes de Nantiat

Aucun sondage

+